Select Page

Arsenal Vinyl Club : 3 soirées au programme !

Arsenal Vinyl Club : 3 soirées au programme !

Tu connais forcément Strictly Vinyls. Ils ont une émission depuis un lustre (un lustre c’est 5 ans, c’est cadeau, tu te coucheras moins bête) sur Fréquence Luz, la radio à la programmation trop stylée qui diffuse à Lourdes et dans les vallées des Gaves. C’est quatre heures de mix en direct de 16 h à 20 h l’avant-dernier samedi du mois. Depuis deux ans, on peut le réécouter sur Radio Pais le dernier samedi du mois à la même heure.

Mais si tu connais pas, tu vas encore demander comme un gosse mal dégrossi : « Yvette, tu peux m’expliquer qui c’est Strictly Vinyl ? » Alors déjà on ne dit pas « tu peux m’expliquer qui c’est », mais « peux-tu m’expliquer qui est-ce ». Ensuite, c’est un collectif de DJ de Tarbes et alentours qui ne mixe qu’au vinyl. Leur trip c’est les musiques noires, le groove, des années 60 à aujourd’hui. Ça passe par le hip-hop, la saoul, le funk, le reggae, l’afro-beat, les musiques latinos. « Ce qui nous motive c’est le dancefloor, de faire danser les gens, de propager une énergie positive, explique Julien, alias DJ Lootcharno Billy. On fait beaucoup de soirées dans tout le département et on touche un public de 20 à 65 ans ».

Mais l’Arsenal Vinyl Club, c’est pas seulement Strictly Vinyls, c’est aussi I & I Movement, les organisateurs du Festijam qui avait lieu à Arrens autour de la culture jamaïcaine, avec du reggae, du dub, du calypso, du jazz jamaïcain.

L’Arsenal Vinyl Club se lance dans 3 soirées : 19 octobre, le 23 novembre avec Fatta en invité, de Soul Stereo, un collectif parisien de musique jamaïcaine, et le 21 décembre, pour se défouler avant de retrouver la famille, avec DJ Suspect, un mec d’envergure internationale qui fait dans le hip-hop et le funk du début des nineties.

Le slogan de l’Arsenal Vinyl Club ? « Dance at you own risk ». En d’autres termes, si tu te donnes trop et que tu fais un AVC, Strictly Vinyls ne se portera pas responsable, mais après une telle soirée, on peut mourir tranquille.

 

Infos pratiques :

Restaurant Côté Cour, 112 rue de la Chaudronnerie, à Tarbes.

Afterwork de 18 h à 20 h et club jusqu’à 2 h.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yvette dans les bacs

LES AMIS D’YVETTE

#10 (juin 19) Hé toi l’ancêtre !

#9 (mai 19) Pour que tu butines encore

#8 (avril 19) On va faire la Foire… de Tarbes