Select Page

Deux grandes écrivaines en visite à la librairie Les Beaux Jours

Deux grandes écrivaines en visite à la librairie Les Beaux Jours

Lire, c’est bien. Bon, faut quand même aller au-delà des Oui-Oui et autres Chair de Poule, même si c’est un bon début. Mais ce qui est encore mieux que lire, c’est pouvoir rencontrer l’auteur du livre que l’on vient d’engloutir pour l’inonder ensuite de questions. La librairie Les Beaux jours de Tarbes vous offre cette opportunité !

« Ce qui n’a pas de prix »

« C’est avec beaucoup de joie que nous vous annonçons nos deux prochaines rencontres, parce qu’elles nous tiennent particulièrement à coeur », se réjouit Florence Andrieu. Au programme, tout d’abord, la réception d’Annie Le Brun, le jeudi 25 octobre à 18h30 : « Elle viendra parler de son excellent essai « Ce qui n’a pas de prix » au éditions Stock. C’est une superbe insurrection contre la marchandisation de tout, et la guerre qui est faite à tout ce qui ne se laisse pas assujettir , la passion le rêve, la beauté vive… Un sujet hautement politique, un livre nécéssaire. La rencontre sera animée par notre ami Jean-Luc Chesneau ».

En lice pour le Goncourt

Le vendredi 9 novembre, toujours  à 18h30, c’est Pauline Delabroy- Allard qui viendra discuter de son magistral, incandescent et bouleversant premier roman « ça raconte Sarah » aux éditions de Minuit. « Un coup de foudre pour nous, et une entrée en littérature très remarquée, puisque ce roman figure toujours sur les listes Goncourt, Médicis et Décembre ». Cet automne, la beauté s’invite à la librairie Les Beaux Jours alors allez-y !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yvette dans les bacs

LES AMIS D’YVETTE

#10 (juin 19) Hé toi l’ancêtre !

#9 (mai 19) Pour que tu butines encore

#8 (avril 19) On va faire la Foire… de Tarbes