Select Page

La SAB construit la Bigorre de demain

La SAB construit la Bigorre de demain

Entre les voisins du dessus et leurs huit chiens, et ceux d’à côté qui organisent des teufs 6 jours sur 7, tu as de quoi avoir envie de changer d’air. Mais parfois, sauter le pas entre une location et s’offrir sa propre demeure reste un obstacle effrayant. SAB a tout ce qu’il faut pour vous aider à lever vos doutes : un constructeur et rénovateur local, écolo et bigrement efficace. Quoi, tu me crois pas ? Okay, suis moi Saint-Thomas.

Trois ans déjà

Haaaappy Biiiirthdayyyy to youuuu ! SAB fête ses trois ans ces jours-ci ! Et l’entreprise de Maxime, Théo et Arthur a déjà sacrément poussé. « Au départ j’étais seul, se souvient Maxime. Arthur et Théo m’ont rejoint, et aujourd’hui, nous employons 13 personnes ». Chapeau les mecs ! Avec quelques 80 chantiers chaque année, SAB est un bon exemple de réussite locale. Ce qui fait son succès, c’est son petit côté bobo : écologique, responsable, locale… Au lycée, elle aurait squatté la cour de Marie Cu entre deux manifs.

Ecolo mais plus cher

« On tente d’inciter au maximum nos clients à se diriger vers des matériaux écologiques, explique Maxime. Nous offrons également un véritable conseil en ce qui concerne l’isolation ». C’est bien gentil tout ça, mais bien construire, c’est un peu comme bien manger non ? C’est plus cher ! « Non. Ce n’est pas forcément plus cher de faire de l’écologique. Le prix global peut varier de 5 ou de 10%, mais les économies d’énergies sont considérables et du coup on s’y retrouve ». C’est pas faux. Le choix des matériaux est donc au coeur des constructions du trio SAB. De la laine ou de la fibre de bois, de la ouate de cellulose anti-feu plutôt que de la laine de verre : « La laine de verre, c’est du lobying ». T’as déjà touché de la laine de verre ? Non bah vas-y, c’est comme si des milliers de micro bouts de verre décidaient de vivre dans ta main pour le reste de leur vie.

La Bigorre s’y met

Il fût un temps pas si lointain où clairement, les humains et donc les Bigourdans, s’en fichaient fortement de notre environnement. Si si, dans les années 80, l’écologie, c’était aussi utile que des Moonboots à la plage. Mais fort heureusement, les temps ont changé : « On le voit au quotidien. De plus en plus de clients ont compris l’intérêt de construire une maison éco-responsable. Certains continuent de ne regarder que le prix en bas à droite, mais beaucoup de jeunes et de moins jeunes s’y mettent ».

Des filières courtes

La SAB est écolo, d’accord. Mais locale, vraiment ? Et oui messieurs dames, la SAB utilise des produits et des matériaux français, bien entendu mais surtout locaux. Bon bon… mais ça aussi c’est plus cher non ? « Du Mélèze (arbres des régions tempérées de l’hémisphère nord qui font partie de la famille des Pinaceae. Tu te coucheras un peu moins con ce soir… De rien) de Sibérie ou du Mélèze du Massif Central, c’est quasiment pareil et puis il n’y a pas le transport. Nous privilégions les filières courtes ».

SAB
Construction, neuf et rénovation
De A à Z et sur mesure
Maçonnerie, charpente, couverture, plâtrerie, carrelage, façade

6 chemin du chenil
65 000 Tarbes

societeab65@gmail.com
07 67 13 11 59

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yvette dans les bacs

LES AMIS D’YVETTE

#10 (juin 19) Hé toi l’ancêtre !

#9 (mai 19) Pour que tu butines encore

#8 (avril 19) On va faire la Foire… de Tarbes