Select Page

La Parenthèse nous a enchanté : la pause déj pendant les courses de Noël et les soldes

La Parenthèse nous a enchanté : la pause déj pendant les courses de Noël et les soldes

Mesdemoiselles, Mesdames, vous allez enfin pouvoir traîner votre bonhomme dans les boutiques de la rue Foch à Tarbes pour une journée shopping. Comment ? Facile, en lui promettant une pause déj à La Parenthèse, le seul snack de la rue, et qui dispose désormais d’une offre bistrot à l’étage. Il renâcle encore ? Parlez-lui des frites maison à volonté, frites avec la peau s’il vous plaît, vous allez voir, il va céder.

Alexis est amoureux (de la rue Foch)

Une parenthèse, ça change tout. Alexis Renedo, c’est le patron, 23 piges seulement, boulanger de métier, il a fait son apprentissage avec son père quand La Parenthèse était encore Les Délices du Fournil. Alexis a grandi au 103 rue du maréchal Foch, « je passais mes soirées ici dans la boulangerie », raconte-t-il. Alors quand son daron a voulu vendre, reprendre le lieu de son enfance est devenu une évidence. Alexis a rafraîchi le tout. En bas, une terrasse très accueillante pour prendre un café-croissant ou manger un bout avec l’offre snack (sandwiches, croques, paninis, etc.) et en haut le côté restauration qu’Yvette a testé…

L’esprit bistrot à l’étage

C’est l’esprit d’un bistrot parisien qui flotte dans la salle de l’étage : parquet, cheminée, banquettes en skaï. On se sent au calme, protégé de l’agitation de la rue Foch dont on aperçoit les palmiers. « Qu’est-ce qu’on mange ? » Du calme, ça arrive. C’est de la cuisine minute : assiettes, salades et burgers (une tuerie, ils auraient mérité de figurer dans le numéro spécial d’Yvette si on les avait connus à temps) et, depuis quelque temps, des plats du jour bien sentis, comme le lapin chasseur. « Cet hiver, j’aimerais mettre à la carte une tartiflette maison ». Autant dire que vous pourrez vous accorder une petite sieste avant de reprendre les achats. Ce n’est pas Alexis qui vous en empêchera, tant son accueil est chaleureux.

La jeunesse au pouvoir

Alexis s’est entouré d’Alexandre, son cuisinier de 23 ans, et de deux jeunes apprenties, Célia et Samantha. Seule Audrey fait péter le compteur de la trentaine. Mais laissez-la bosser, la jeunesse, et vous allez voir, ça envoie : il n’y en a jamais pour plus de 10 ou 15 minutes d’attente quand le resto est plein à craquer, et le tout avec le sourire.

Comme au Starbucks

Encore un petit truc : La Parenthèse propose 11 cafés spéciaux, des boissons chaudes originales (un chocolat au Kinder avec chantilly, ça vous tente ?) et plein de muffins et donuts. Vous en connaissez, vous, une offre comme au Starbucks à Tarbes ? Nous non, on trouvait même que ça manquait mais c’était parce qu’on ne savait pas. Maintenant Yvette sait, vous savez, il n’y a plus de raison de se priver d’une bonne respiration à La Parenthèse, pour une journée shopping réussie.

Pour situer La Parenthèse, pour les jeunes c’est à côté de Jack & Jones. Pour les moins jeunes c’est en face de la librairie Lhéris (oui elle a fermé il y a 10 ans, et alors ?).
Adresse : 103 rue du maréchal Foch – Tarbes
Horaires : ouvert tous les jours de 8h à 19 h sauf le dimanche, restauration-bistrot de 11h45 à 13h30.
Tarifs : plat du jour à 9,5 €, formule snacking à 5,5 € (7 € avec dessert), café-croissant à 2 €.
FB

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yvette dans les bacs

LES AMIS D’YVETTE

#10 (juin 19) Hé toi l’ancêtre !

#9 (mai 19) Pour que tu butines encore

#8 (avril 19) On va faire la Foire… de Tarbes