Select Page

Un Noël pas sage avec la librairie Les Beaux Jours

Un Noël pas sage avec la librairie Les Beaux Jours

Paraît qu’il faut être sage pour avoir des cadeaux à Noël. Les Beaux Jours n’en ont cure. Ils ont jeté le gnan-gnan dans le feu de cheminée et vous ont mitonné une petite liste de livres à offrir ou se faire offrir sacrément rock n’roll.

Des pirates et du rhum !
Long John Silver, ce « pirate calculateur, avide, meurtrier » a durablement marqué Cyrille, l’un des libraires. La nouvelle traduction de L’Île au Trésor, chez Tristram (éditeur auscitain) prouve que le roman de R.-L. Stevenson est bien plus qu’un chef d’œuvre de la littérature enfantine. On y retrouve enfin le langage truculent des pirates : « chants, jurons, expressions argotiques et comiques, fautes d’orthographe, de prononciation (aidées par le rhum) ». Dès 12 ans, « un super cadeau pour les adultes aussi : un roman d’aventure qui fait retrouver le plaisir de lire ».
Roman, 301 p., 19,90 €.

Le génie destroy Basquiat
Quand Florence vous propose un beau livre, elle n’y va pas avec le dos de la cuillère : l’œuvre complet de Jean-Michel Basquiat chez l’éditeur de référence Taschen. « C’est un peintre majeur, un enfant terrible de l’art, un génie éphémère qui a mêlé pop-art, culture urbaine (graph) et Voodoo de ses origines haïtiennes. Seules les reproductions d’un Taschen sont capables de rendre l’effet de ses tableaux. Si vous n’avez pas pu aller à l’expo parisienne, c’est idéal (et moins onéreux !). »
Beau livre, 400 p., 150 €.

Notes sur la planète Terre
Qui sommes-nous, d’où venons-nous, où allons-nous ? C’est avec « un recul immense sur le monde et un humour déconcertant » qu’Oliver Jeffers répond à ces questions dans Nous sommes là. Pour Florence, « c’est un cadeau de naissance idéal, à mettre dans la bibliothèque d’un enfant de 0,001 à 7 ans. Ce livre dit « Bienvenue dans le monde, voilà comment c’est ». On n’est pas dans l’encyclopédie mais, avec des mots simples, l’auteur explique ce qu’est l’humain sur Terre avec plus de profondeur qu’il n’y paraît. J’adore quand il écrit : « Les animaux ne savent pas parler mais ce n’est pas une raison pour ne pas être gentil avec eux ». »
Album jeunesse, 48 p., 15 €.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yvette dans les bacs

LES AMIS D’YVETTE

#14 (nov 19) Le champion était une femme

#13 (oct 19) Dupont, la joie !

#12 (sept 19) Tattoo