Select Page

Tu vas être magnifiiiique ma chérie !

Tu vas être magnifiiiique ma chérie !

Yvette, la vraie, elle avait un certain Jean-Paul Gaultier pour l’habiller. Yvette, la nouvelle, elle a Ann’C pour se saper. Et si elle a choisi Ann’C, c’est parce que Ann, elle sait. Elle sait de quoi elle parle quand il s’agit de mode et de prêt-à-porter féminin. Anne-Marie Courtade, elle est dans le commerce depuis toujours, et sur la Foch, sa boutique rayonne depuis 30 ans. Anne-Marie a traversé les années, les hauts et les bas, armée de son savoir-faire et de sa passion pour son métier et ses clientes. Oui, chez Ann’C on est chouchouté.

 

Un royaume dont la cliente est reine

 

« Mon père tenait une boutique d’alimentation à Luz Saint-Sauveur. Ensuite, il a eu une boutique de sport et de fringues pour homme. C’était aussi rue Foch, ça s’appelait Gregory. J’ai toujours baigné dans le commerce ». Le destin d’Anne-Marie était tout tracé, et il y a 30 ans, elle lançait Ann’C. « J’aime cette ville. Je suis heureuse de voir que des jeunes s’investissent et entreprennent. J’ai vu évoluer le commerce et les clientes. Les temps ont changé c’est certain. Aujourd’hui, il faut se remettre en question tous les trois mois ». Chose promise, chose due : Ann’C se renouvelle sans cesse pour coller aux tendances et satisfaire les fashionistas locales. « Nous sommes une boutique multimarques, pas une franchise. Je sélectionne très précisément toutes les maisons avec lesquelles je travaille(Létol, Closed, Apoil…). Pour trouver des perles rares, je fais des salons internationaux. C’est comme cela que l’on se différencie, avec nos produits mais également avec notre

relation client ». Alors sur ce point, Yvette confirme que chez Ann’C, on prend le temps de conseiller et d’accompagner. Deux heures avec une cliente l’autre jour, alors que nous avions rendez-vous ! Et avec le sourire s’il vous plait ! « Pour trouver la bonne coupe de pantalon, il faut parfois une heure ! Nous faisons aussi des bijoux, ceintures, sacs et accessoires donc ça peut prendre du temps. Nous entretenons des relations différentes avec nos clientes. On veut passer un bon moment. Notre meilleure pub, ce sont nos clientes satisfaites qui l’a font »… bah… et Yvette alors ?

Bon on n’est pas jaloux, on va quand même donner une conclusion à cet article. Mais c’est vraiment parce qu’Anne-Marie elle déchire et que c’est une commerçante comme on les aime : « Ma boutique, c’est chez moi, c’est ma vie. Je m’y fais plaisir. Je voudrais dire merci à tous ceux qui poussent la porte du magasin. On se bat au quotidien pour tenir et je suis vraiment reconnaissante envers celles et ceux qui viennent nous voir ».Il te dit merci comme ça Amazon ? Vive les centre-ville !

 

Ann’C

Créatrice de silhouettes

4 rue Maréchal Foch à Tarbes

05 62 34 34 88

www.annc.fr

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yvette dans les bacs

#17 (fév. 20) Bigorre 2049

#16 (jan. 20) David Fray, le haut du panier du piano

#15 (déc. 19) Vin te battre, la remontada du Madiran