Select Page

Avec David, la musique classique c’est Fray

Avec David, la musique classique c’est Fray

Se mettre à la musique classique avec David Fray

Bon tu as sans doute déjà terminé toutes les séries de Netflix, Amazon Prime, OCS et Canal Play. Et niveau littéraire, le seul auteur dont tu as lu l’œuvre complet est et restera Albert Uderzo. Alors Yvette a pensé à toi et a demandé à David Fray, le pianiste international vu en couverture du numéro de janvier, de nous initier à la musique classique.

Au programme, des morceaux accessibles même à ceux pour qui classique rime avec thème de Star Wars et publicité pour le jambon d’Aoste. Au fait, que fait un pianiste confiné en famille à Barbazan-Debat, David ? « On pense que je peux en profiter pour m’exercer mais je vis la même situation que tout le monde : je travaille très peu parce que je passe beaucoup de temps avec ma fille. Le travail à la maison n’a de sens que quand on vit seul ou que les enfants sont grands. »
Sans plus attendre, voici la première leçon de Maître David avec des liens pour écouter (désolé pour les vidéos moches qui accompagnent la musique).

L’air de la troisième suite pour orchestre de Bach
« C’est facile et c’est l’une des plus belles mélodies que je connaisse. Tout le monde l’a en tête. Je ne m’en lasse jamais, ce qui n’est pas le cas de La Lettre à Élise (rires). C’est la pureté et la simplicité. »

Tornami a vagheggiare d’Haendel
« C’est l’une des choses qui me donne le plus d’énergie, de joie de vivre, de fraîcheur. Je conseille la version de Natalie Dessay. »

Une pièce de Schubert du film Barry Lyndon de Kubrick
« Le mouvement lent du 2e trio avec piano. Un mouvement célèbre pour son côté hypnotique avec le rythme obsédant du piano. »

Bon ça suffira pour aujourd’hui. La cloche de la récré a sonné. On retrouvera très vite une autre leçon de Maître Fray.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yvette dans les bacs

#18 (mars 20) Nuit fauve avec La Féline

#17 (fév. 20) Bigorre 2049

#16 (jan. 20) David Fray, le haut du panier du piano