Select Page

Les meilleurs faits diver(tissant)s du confinement

Les meilleurs faits diver(tissant)s du confinement

Il tombe d’un pont, une amende. Il fait l’amour dans sa voiture, une amende… On a aussi une mamie menacée au katana ou un maire qui interdit à ses administrés de s’éloigner de chez eux de plus de 10 mètres… Voici les champions faits divers de la semaine !

Aux champignons ! C’est l’hallu !
Dans les Pyrénées-Orientales, deux amis ont eu l’idée mirifique de partir aux champignons. L’un des deux tombe de 5 mètres de haut, du pont d’un barrage hydraulique. Une unité de CRS sauveteurs en montagne l’évacue et le verbalise d’une amende de 135 euros. La prochaine fois, il se contentera des champignons entre ses doigts de pieds.

Le couple tire un coup
Au bord d’un lac de Muret, les gendarmes ont contrôlé un couple en pleine action dans sa voiture. Comme l’attestation dérogatoire de sortie ne mentionne pas « tirer un coup dans la voiture », ils ont été bons pour une amende de 135 euros. La prochaine fois, faites ça au supermarché ou à la pharmacie, les endroits où c’est autorisé voyons !

Con-finé
Le maire de Sanary-sur-Mer dans le Var a interdit à ses administrés de sortir à plus de 10 mètres de chez eux. Prochaine étape : interdiction de sortir de son lit et signature d’une autorisation dérogatoire pour se rendre aux toilettes.

Belle-mère outragée, belle-mère martyrisée, mais belle-mère libérée
À Pau, un homme confiné avec un couple d’amis et leur belle-mère a pris un coup de sang contre cette dernière et l’a menacée avec un katana, un sabre japonais avec une lame de plus de 60 cm. Le plus bizarre dans cette histoire, c’est que ce n’est pas le gendre qui a pété les plombs le premier.

Minithon
À La Barthe-de-Neste, un homme a couru un marathon dans son jardin en 5h10. À Toulouse, ce fut plus long pour ce coureur de balcon qui a bouclé ses plus de 6000 aller-retours en 7h contre 4h quand il court sur un parcours urbain classique. Nous aussi on va réaliser un exploit : courir un marathon dans notre tête les yeux fermés !

Adieu veau, vache, cochon
Dans le Vaucluse, un couple a été verbalisé pour être sorti promener son lapin. Dans la Loire, un homme était sorti promener ses deux moutons dans un parc. Même sentence. « Moutons, lamas, autruches, alligators, boas ne sont pas considérés comme des animaux de compagnie », ont précisé les policiers. Et le conjoint, ça compte ?

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yvette dans les bacs

#17 (fév. 20) Bigorre 2049

#16 (jan. 20) David Fray, le haut du panier du piano

#15 (déc. 19) Vin te battre, la remontada du Madiran