Select Page

Les Ateliers BC en mode Walkling Dread

Les Ateliers BC en mode Walkling Dread

Le comté de Tarbes City se réveille après un coma qui aura duré deux mois. Les habitants découvrent que la ville et sa population ont été ravagés par une apocalyptique poussée de cheveux. Pour eux, l’unique chance de survie se situe au 9 bis avenue Bertrand Barère, aux Ateliers BC. Vous aurez reconnu le pitch de la célèbre série The Walking Dead, rebaptisée pour l’occasion The Walking Dread. Oui, après MacGyver on remet ça… on est très série TV chez Yvette ce mois-ci, mais après deux mois de Netflix intensif c’est normal non ?

Presque 60 jours, notre capital capillaire en a pris un sacré coup. Tenter de s’auto-couper les cheveux était manifestement une mauvaise idée, sauf si « l’escalier » devient une coupe à la mode…  au Pays Basque côté espagnol peut-être ? Charlotte ? « Euh non, désolé Yvette mais même là-bas, on n’a pas encore osé ça ». Ce qui est sûr, c’est que seule Charlotte et son équipe avaient une chance de redonner vie à notre tignasse. Contexte oblige, une coupe dans notre salon préféré ressemble désormais à une opération à cœur ouvert. Gants, blouses, désinfectant, masques, anesthésie… on exagère, mais à peine :     « C’est vrai que c’est un peu particulier, concède Charlotte. Mais nous sommes contentes d’avoir retrouvé nos ciseaux et nos clients sont heureux de pouvoir enfin nous confier leurs cheveux ».

De quoi fabriquer des millions de moumoutes

Parlons-en des gens. La réouverture des Ateliers BC, chez Yvette on imagine direct une meute de gothiques attendant désespérément l’ouverture du HellFest. Ou carrément une invasion de zombies chevelus : « On n’en était pas là quand   même ! Mais effectivement, il y avait du travail » confirme Pauline. « Il a fallu rattraper certains ratages et autres tenta- tives infructueuses » ajoute Malika. Petite question les filles ? On fait quoi de ces tonnes de cheveux que vous avez détachés des cranes de vos clients ? Il y avait de quoi fabriquer des perruques pour chaque chauve de Bigorre non ? « C’est clair qu’il y en avait un peu partout » avoue Coralie. Franchement, si on était vous les filles, on vendrait tout ça à des fabricants de moumoutes pour s’en mettre plein les poches.
Histoire de redevenir sérieux (autant que possible avec Yvette), les cheveux longs peuvent-ils revenir en force ? Quelles seront les tendances de l’été ? « On sera sur trois styles : la coupe courte volumineuse, le carré dynamique ou la coupe longue avec frange ». Toujours pas de coupe  » escalier  » donc.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yvette dans les bacs

#20 (été 20) Le cahier de vacances d’Yvette

#19 (juin. 20) Étrangers de Bigorre

#18 (mars 20) Nuit fauve avec La Féline