Select Page

Viens faire un ptit Tourte à la Maison

Viens faire un ptit Tourte à la Maison

La « madeleine de Proust », on en a tous une. Cette sensation qui, sans prévenir, fait remonter à la surface toute l’enfance avec ses odeurs et ses textures. Pour un Bigourdan, la madeleine, c’est le Tourteau à l’anis (oui il mérite une majuscule) mais aussi la tourte, le gâteau à la broche, les merveilles, toutes ces pâtisseries régionales que mettent à l’honneur Thomas et Mathilde dans leur boulangerie – pâtisserie de Séméac.

Ceux pour qui le tourteau est un crabe ou un poisson, sortez. Oui je sais, vous êtes chez vous, mais je ne veux plus vous voir. Le tourteau est une couronne briochée tressée à l’anis que l’on prépare à la période de Pâques dans le nord du département. « Ma grand-mère faisait les marchés pour les Rameaux et Pâques », se souvient Thomas. « À l’époque on accrochait son tourteau au rameau pour le faire bénir. » Ces traditions saisonnières, comme la tourte du 15 août ou les merveilles du Mardi-Gras, Mathilde et Thomas les produisent toute l’année pour en faire des spécialités locales. Ces frère et sœur sont tombés dans la marmite tout jeunes. « La pâtisserie ça a été une passion pour moi depuis toute petite. Je faisais tout le temps des gâteaux et j’aidais ma grand-mère à tresser les tourteaux pendant les vacances », raconte Mathilde. Chez eux, on travaille à l’ancienne : les viennoiseries sont feuilletées à la main au vrai beurre. Avec des œufs bios du village, ils obtiennent de superbes flans, bien jaunes. « On est très attaché aux circuits courts » Et avec tout ça, le frère et la sœur s’entendent bien ! Je ne sais pas comment ils font, moi, ma sœur, je l’aurais déjà embrochée comme un gâteau, c’est sûr.

Des créatifs

En plus de perpétuer un tournemain, comme on disait dans le temps, Mathilde et Thomas sont des créatifs. « On aime les goûts francs, mais aussi la nouveauté. Tous les ans on fait une formation à l’école nationale de pâtisserie pour apprendre de nouveaux savoir-faire.» Et ça donne par exemple des babas au rhum Diplomatico en pot longue conservation. Ou des crèmes glacées et sorbets maison. Tu vois les Mr Freeze ? Eh ben ça n’a rien à voir. Leurs glaces artisanales sont réalisées avec des produits frais et la texture est onctueuse… Mention spéciale au sorbet mojito, une tuerie, et à la glace au café ! Pour les fêtes de fin d’année, les frangin frangine font aussi dans l’originalité : ils déclinent les pâtisseries fines en bûches glacées. On retrouve le savarin, la forêt noire ou le poirier en version Noël.
Entre les tourteaux parfumés au bon goût de beurre et les pains au levain, Yvette s’est régalée. Si les pâtisseries bigourdanes entrent un jour au Patrimoine mondial de l’UNESCO, on pourra dire merci à la Maison du Tourteau !

 

Mathilde, la moderne

ÂGE : 22 ans

FORMATION : École nationale
de pâtisserie à Yssingeaux

SPÉCIALITÉS : Pâtisseries fines
et glaces

PÂTISSERIE PRÉFÉRÉE : « À faire,
le Saint-Honoré, et à manger, le gâteau au chocolat, on ne se perd pas dans trop de goûts. »

 

Thomas, l’ancien

ÂGE : 27 ans, Thomas
est le doyen de la maison.

FORMATION : Après le lycée hôtelier, Thomas a rejoint sa maman
à la boulangerie de Séméac
pour un CAP pâtisserie.

SPÉCIALITÉ : les pâtisseries régionales

PÂTISSERIE PRÉFÉRÉE : « Le gâteau à la broche au feu de bois. Pour les fêtes, on en fait presque tous les jours. »

 

La Maison du Tourteau

Mathilde et Thomas 4 rue Jules Ferry (à deux pas de l’église)

65600 Séméac

Ouverture / mar. > sam. 7h-13h / 14h30-19h30 dim. 7h-13h 07.70.70.69.32

www.lamaisondutourteau.com

La maison du tourteau la_ maison_du_tourteau

Retrouvez
 La Maison du Tourteau
sur les marchés :


• Jeudi à Marcadieu, sous la halle


• Samedi à Brauhauban, dans le carré des producteurs

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yvette dans les bacs

#25 (jan. 21) Horrorscope 2021

#24 (déc. 20) Ô capitaine, ma capitaine (Céline Dumerc)

#23 (nov. 20) Schmeltz like teen spirit