Select Page

LE COIN BASQUE – COMME UNE ENVIE DE COCHONNERIES

LE COIN BASQUE – COMME UNE ENVIE DE COCHONNERIES

Tout a commencé lorsque les grands travaux de la Halle Brauhauban se sont achevés. Certains étaient peut-être un peu jeunes, mais sachez qu’il y a peu, ça ne ressemblait pas trop à ça. Une bien belle réussite pour notre ville ce quartier. C’est un peu devenu le repère de la bonne bouffe et des bons produits. En 2012, le Coin Basque fut un des tout premiers commerces à s’y installer sous l’impulsion de Florent Authenac et de David Morenilla. Huit ans plus tard, c’est devenu une institution. Toi aussi, viens y faire des cochonneries.

Quand on aime partager de bons moments avec ses proches et quand on aime la bonne chère, on aime forcément l’apéro à base de produits basques et espagnols. C’est ce que propose David, docteur auto-proclamé en « apérologie ». Chez lui, le porc du basque est obligatoire : « Au Coin Basque on trouve de la charcuterie basque et espagnole, des pâtés, des terrines et des salaisons. J’ai aussi de la viande fraîche, de la saucisse, du lomo, de la chistora… ». Ajoutez à cela des fromages basques, de l’épicerie fine avec des sauces au piment ou des confitures, vins, liqueurs, cidre, jus de pomme bio et sangria ou encore des bouchons artisanaux basques. En gros, David, il a tout les ingrédients d’une soirée réussie.

 

La caverne d’Ali Babasque

David Morenilla a 46 ans et malgré le fait qu’il soit entouré quotidiennement de tous ces délicieux amuses-bouches, il est sacrément en forme le type. Normal, il est ceinture noir de karaté. On veut savoir comment tu es passé de ceinture noire à cordon bleue David… « J’ai été commercial, responsable de magasins et conducteur de travaux. Mais j’avais envie d’autre chose. J’ai eu l’occasion de bosser dans un bar à vin qui s’appelait La Faute à Voltaire (rue Voltaire). C’était en 2010. Puis j’ai rencontré Florent Authenac qui a créé Le Coin Basque et qui tient aujourd’hui le restaurant l’Aéropostale. On s’est associé. Et puis en 2018, il a eu envie de changer et moi j’ai eu envie de continuer ». Pour notre plus grand bonheur.

David est d’origine Bigourdane et Andalouse, « bah quoi, faut être Allemand pour vendre des Volskwagen ? ». Bien envoyé. David pérennise donc l’entreprise à grands coups de bons produits et de bonne humeur. C’est sa marque de fabrique. « Ici, je veux créer du lien. Je veux que le client reparte avec un vrai grand sourire sur le visage. Déconner, ça ne doit pas empêcher d’être pro. Les bons produits, je vais les dénicher direct sur place et parfois, mes fournisseurs réguliers qui commencent à me connaitre, me proposent des petits bijoux comme mon huile d’olive bio qui est une véritable merveille ». Pour en remettre une couche et de l’eau à la bouche, Yvette te conseille de goûter la tortilla cuite à basse température, les piquillos ou encore la brandade.

 

De quoi ? Des plateaux raclettes ??

Non content d’être hyper actif derrière son comptoir, David l’est aussi pour sa communauté. Trésorier de l’Office des Sports 65, co-président de la Halle Brauhauban et défenseur du projet « Marché Express ». « C’est une initiative de Thomas Roger, le fils des fleuristes. Il s’agit d’une vitrine d’achats en ligne avec livraison sur Tarbes et l’anglo. Huit commerçants de la Halle en font déjà partie ». David Morenilla c’est également « Les Nocturnes », créées avec Jean-Pierre Boy et avec le soutien de la mairie. Des soirées festives qui ont cartonnées depuis 2019 : « C’est dans l’esprit marché. On achète aux différents étals et on mange ensemble sur de grandes tablées. Ce sont des moments de partage, familiaux et conviviaux, avec concert. Ces nocturnes rassemblaient entre 300 et 500 personnes. Vivement que l’on puisse remettre ça ». Barre toi saloperie de Covid.

Avant de vous quitter, vous savez-quoi ? Yvette vous a gardé le meilleur pour la fin : Le Coin Basque c’est aussi l’organisation de buffets, des coffrets cadeaux parfaits pour Noël, des plateaux apéros à emporter avec charcuterie, fromage et foie gras, et et et et… des plateaux RACLETTES ! Ouh la la, comme une grosse envie de cochonnerie.

 

 

LE COIN BASQUE

Halle Brauhauban 65 000 Tarbes

05 31 17 65 67

Facebook & Insta :@lecoinbasque

About The Author

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yvette dans les bacs

#25 (jan. 21) Horrorscope 2021

#24 (déc. 20) Ô capitaine, ma capitaine (Céline Dumerc)

#23 (nov. 20) Schmeltz like teen spirit