Select Page

Qui est Yvette ?

Yvette aime les keums, les hipsters qui font du crossfit, vont chez le barbier et mangent des burgers, les écolos qui se construisent une maison en bois, font de l’escalade et cuisinent healthy, les riders sur leur surf ou leurs skis free-style qui, le soir venu, grattent la guitare au coin du feu pour la séduire. Oui Yvette aime les keums, même les bipèdes. Yvette n’aime pas les prétentieux aux expressions toutes faites qui parlent de « faire bouger les lignes ». Bouge déjà ton gros cul, elle leur répond.
Yvette aime aussi les meufs, les entrepreneuses et les ouvrières, les accordéonistes et les rappeuses, les femens et les mamans, celles qui se foutent des clichés de la femme douce et gracieuse. Yvette n’aime pas bobonne. Yvette n’aime pas qu’on décide pour elle.
Yvette aime la garbure avant le bal trad, le barbeuc avec les copains et les pizzas à l’ananas. Yvette n’aime pas le rôti du dimanche avec le tonton raciste.
Yvette aime la fripe, la sape, elle aime tant ça qu’elle aurait pu être Congolaise. Yvette aime le béret aussi, mais vissé sur la tête de son papy.
Yvette aime tous ceux qui ne se prennent pas au sérieux. Yvette rit.

Yvette aime son pays la Bigorre et les gens qui la secouent pour la réveiller, de Luz à Vic, de Bagnères à Trie, de l’Arsenal à Brauhauban. Yvette n’aime pas les grincheux qui pensent que ce n’est pas la peine d’essayer parce que ça ne marchera pas. Et même Yvette leur dit merde. Yvette est bigourdane, elle a du caractère.
Quand on lui demande « Cap ou pas cap ? », Yvette répond toujours : « cap ! » Et voici qu’est né un nouveau magazine gratuit, pour toutes les cigales qui rêvent de mettre un bon coup de pied dans la fourmilière, pour toutes celles et tous ceux qui ne veulent pas changer de vie mais changer la vie.

Alors vous aussi vous le ressentez ce besoin de prendre un grand bol d’Yvette ? Venez comme vous êtes, bienvenue chez Yvette !

Benoit Braunstein

Benoit Braunstein

Monarque Absolu du print, co-gérant

Benoit Braunstein fait ses conserves et utilise des couches lavables. Pourrait être Bagnérais, mais vrai Parigot trahi par la chemise dans le pantalon.

Fait pour le métier : il réalisait déjà des reportages dans sa chambre quand il avait 8 ans et il pose toujours la question de trop. Il crache sa rage dans Frustration, son autre magazine, et garde le positif pour Yvette.

Qu’ajouter ? Il met aussi souvent des bulles à Paul au tennis. (Je peux bien raconter ce que je veux, c’est moi qui écris les trois quarts d’Yvette et personne ne fera de fact checking.)

Mélissa Destarac

Mélissa Destarac

Leonardo da Vinci du print

Mélissa Destarac a débarqué chez Yvette telle une tornade. Succéder à Camille Plantade semblait aussi difficile que succéder à Christopher Nolan pour Batman… et pourtant, Mélissa a su relever le défi avec brio. Fan de métal et gameuse invétérée, Mélissa est une artiste dans l’âme, passée par les Beaux-Arts de Pau et le Parvis. Yvette a beaucoup de chance de la compter dans ses rangs !

Paul Dalla-Rosa

Paul Dalla-Rosa

Saint-Empereur de la communication et de la commercialisation, co-gérant

Paul Dalla-Rosa conduit comme un Parigot, mais c’est un Tarbais pur sucre. Journaleux, footeux. La caution hipster de l’équipe avec la barbe et la chemise à carreaux.

Paul qui parle, c’est le débit de Bonjour Tristesse et la répartie d’Orelsan. Si l’humour est une arme, Paul c’est Terminator : « Faits d’Yvette », c’est lui, « le magazine qui garbure », idem.

Longtemps journaliste de terrain, il a trop écrit et pas assez déconné, le voilà CM d’Yvette. Vous savez désormais à quoi vous attendre sur les réseaux sociaux. Le reste de l’équipe décline toute responsabilité.

Audrey Sanz

Audrey Sanz

Grande-Duchesse de la communication et de la commercialisation

Audrey Sanz aurait pu être créatrice de mode ou blogueuse, elle a choisi le commerce, le marketing et la communication. Tant mieux pour Yvette, car avec elle, c’est la fortune assurée ! Face à elle, les clients et annonceurs locaux n’ont aucune chance ! Mais la mission d’Audrey pour Yvette ne s’arrête pas à la pub. Elle est aussi chargée de faire d’Yvette une vraie star locale grâce à ses idées de communication déjantées !

Yvette dans les bacs

LES AMIS D’YVETTE

#12 (sept 19) Tattoo

#11 (juin 19) Têtes de vainqueurs

#10 (juin 19) Hé toi l’ancêtre !