Des petits pois sont rouges – L’hymne à la cuisine

Des petits pois sont rouges – L’hymne à la cuisine

Comme les White Stripes dont la chanson « Seven nation army » est devenue un hymne chanté dans tous les stades du monde, la cuisine créative et rythmée de Pierre Pucheu mérite bien qu’on se lève la main sur le cœur. Batterie de cuisine et piano de cuisson, sur la scène de son hôtel-restaurant Art Déco, le couple envoie du lourd.

De génération en génération, chez les Pucheu, on évolue avec son époque et la cuisine progresse jusqu’à atteindre des sommets. Au départ, les parents de Pierre travaillaient dans le café familial du centre-ville, mais avaient d’autres ambitions : « À l’époque, le bistrot, c’était l’endroit où l’on y vivait, le coiffeur venait là, on jouait aux cartes. Pour faire de la restauration, mes parents ont cherché autre chose. » Bingo, ils tombent sur une magnifique bâtisse Art Déco, avec ses lignes claires et sa piscine à débordement, juste en face du parc thermal, construite pour le baron de Rothschild. Et mieux que ça, c’est la réalisation d’un rêve d’enfant pour la maman de Pierre : « Petite, quand elle passait devant avec son papa, elle regardait le bassin et lui disait “Un jour tu m’achèteras la maison aux canards et aux poissons rouges”. » C’est par cette filiation qu’a pris forme Des petits pois sont rouges.
Après de belles expériences, Pierre est rentré prendre le relais de son papa en cuisine. Un été Dominique, issue de la même école hôtelière, est venue prêter main forte. Elle n’est jamais repartie. « Meetic n’existait pas. En travaillant ensemble, on s’est découvert des goûts communs. » Notamment celui pour les grands espaces des États-Unis et « même si ce n’est pas le pays auquel on pense quand on parle gastronomie, leur don pour développer des concepts culinaires puissants. »

Les petits pois sont frais
Parce qu’il y a une dizaine d’années encore, le restaurant s’appelait Le Casaou et proposait une bonne cuisine du terroir dans une salle surannée avec ses chaises cannées. On se serait cru transporté dans le tableau du Déjeuner de Renoir. Aujourd’hui, ça n’a plus rien à voir. Le couple a changé la pulsation. Batterie de cuisine et piano de cuisson ont composé un hymne à la cuisine rythmé et dansant. Au cœur de cette cuisine créative, les meilleurs produits locaux : le Noir de Bigorre de chez Sajous proposé à la carte printanière en daube de joue confite, la truite des Pyrénées, une évidence, des jeunes asperges qui croquent tendrement sous la dent. Mais on retrouve aussi l’amour de Pierre pour la côte basque : « J’y allais souvent petit et le poisson est un produit que j’aime beaucoup travailler. Je m’approvisionne principalement de la pêche des criées de Saint-Jean et de Saint-Sébastien. » Pour avoir goûté le « Filet de merlu de ligne sauté, coulis piquillos, crémeux de courgettes, épinards sautés et fleur de câpres », Yvette confirme, Pierre aime travailler le poisson et on aime quand il le fait ! Plat à déguster en amoureux, pour se regarder avec des yeux de merlan frit.

Salut, vieille brunch
Carte de saison, burgers chics, et depuis quelques années bowls, la cuisine de Pierre est clairement au goût du jour. Comment se réinvente-t-on ? « En étant attentifs aux tendances de la société. Manger plus sain, plus léger et moins stéréotypé. Penser à nos clients, aux citadins qui ont certaines attentes, aux familles qui viennent avec leurs ados pas très portés gastronomie, avec le burger vous faites mouche. Et puis une bonne dose de curiosité, indispensable pour faire votre métier avec passion. » La dernière idée de Dominique et Pierre : le brunch de printemps. Le dimanche matin, dans un cadre à couper le souffle mais sûrement pas l’appétit.

Quartier thermal, 44 av. des Pyrénées 65400 Argelès-Gazost
Ouvert midi et soir tlj,
sauf mercredi (toute la journée) et jeudi (midi).
www.hotelmiramont.com
05.62.97.01.26

1499 1000 Yvette, l'Agence et le Mag

Audrey SANZ

Responsable agence de communication

Paul DALLA-ROSA

Directeur de la communication et de la commercialisation

Marie CYPRES

Responsable commerciale magazine

Vincent DALLA-ROSA

Responsable commercial magazine